Identification de l'éthylvanilline

Nous avons réalisé une chromatographie sur couche mince (C.C.M.) pour mettre en évidence l'éthylvanilline présente dans le chocolat.

Pour réaliser cette expérience, nous avons pris une plaque à C.C.M. (dimensions : 4cm x 8cm) recouverte de silice. Nous avons tracé un trait à 1cm du bord inférieur de la plaque et dessus nous avons fait deux croix, ce qui permettra de placer les dépôts.

La solution avait été préalablement préparée avec le sucre vanillé et l'acétate d'éthyle. Nous avons placé, sur la ligne de dépôt, une goutte de chocolat fondu qui avait été mélangée avec de l'acétate d'éthyle. Ensuite, nous avons placé la plaque dans une cuve à élution où auparavant nous avions mis 10 ml de cyclohexane et 10 ml l'acétate d'éthyle. Puis les solvants contenus dans la cuve ont monté progressivement le long de la plaque. Nous avons attendu jusqu'à ce que l'éluant arrive à 4 cm du haut de la plaque, appelée ligne de front. Pour finir, nous avons retiré la plaque.


img-4686.jpg

 

 

Puis nous avons attendu que la plaque sèche. Les produits étant incolores, nous avons révélé les tâches grâce à une lampe à Ultra Violet de 254 nm et nous les avons entourées pour se rappeler de l'emplacement des tâches.


img-4687.jpgLampe à Ultraviolet

 

 

Nous avons reproduit cette expérience trois fois et une seule nous a permis d'identifier l'éthylvanilline. Nous avons ensuite fait le rapport frontal pour déterminer si dans le chocolat il y avait de l'éthylvanilline. Ce rapport se calcule en mesurant la distance entre la tâche et la ligne de dépôt (h) par la distance entre la ligne de dépôt et la ligne de front (H).

ccm3.jpg

Nous avons pu en conclure que l'éthylvanilline est présente dans le chocolat car leur rapport frontal est le même.

 

retour à la composition du chocolat

expérience suivante : Extraction de la théobromine

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site